Histoire et présentation générale de l'établissement

Les formations

Présentation générale

 

L’établissement Public de formation des Sardières est composé de plusieurs centres :

 

  • Le lycée qui accueille 380 élèves et étudiants dans 4 domaines :
    • Formations générales scientifiques
    • Formations professionnelles agricoles
    • Formations professionnelles agroalimentaires
    • Formations aux métiers du laboratoire
  • Le Centre de formation de promotion professionnelle agricole (CFPPA) qui dispense des formations professionnelles continues pour des adultes et des formations en apprentissage. Actuellement le CFPPA accueille 280 apprentis et 120 stagiaires adultes essentiellement dans les domaines de l’agroalimentaire, de l’agriculture et de la santé animale (Auxiliaire spécialisé vétérinaire).
  • L’exploitation agricole qui exploite 160 ha avec plusieurs ateliers : Bovin lait, volailles de Bresse, Bovin viande et volaille fermières.
  • L’atelier agroalimentaire qui réalise des prestations ou des mises à disposition d’équipements pour des producteurs locaux, qui réalise et vend ses productions, (charcuteries fines, volailles, plats cuisinés, produits sucrés, …. ) à la boutique de l’établissement Sardélices .

Histoire

L’établissement a été construit sur le site des Sardières en 1976, prenant la suite du collège agricole féminin de Brou consacré à l’éducation ménagère des filles du milieu rural depuis 1954. Devenu collège agricole mixte en 1970 il formait essentiellement des fils et filles d’agriculteurs.

De 976 à 1980, le collège devenu LEPA en 1978, s’ancre fortement dans le monde agricole par ses formations initiales (4ème, 3ème, 2nde, BTAO Agri) et par la construction puis le développement de son exploitation agricole : stabulation lait, hangar, poulaillers de Volailles de Bresse. Celle-ci se veut « modèle » pour les agriculteurs du département, vecteur de la modernisation et du « progrès technique » ; elle produit des références à partir d’expérimentations.

1987    Construction du CFPPA et de son exploitation cunicole et avicole (poulet label). C’est à cette époque (1989-91) que le Conseil Régional acquiert la ferme de Belfin et y construit les bâtiments de l’élevage bovins viande.

1991    Diversification vers le secteur agroalimentaire avec l’ouverture d’un BTA IAA en formation initiale scolaire, les formations adultes se développent y compris dans ce secteur.

1992    Construction de l’atelier technologique produits carnés « Sardélices » (800m², financement Conseil Régional). Ouverture du BP REA au CFPPA.

A ce moment l’établissement compte 280 élèves, dispense 60 000 heures stagiaires en formation continue, l’apprentissage débute ; 80 personnels y travaillent.

1998    La résidence étudiante de 30 studios construite par la SEMCODA, le gymnase construit par la ville de Bourg en Bresse et la nouvelle stabulation laitière financée pour partie sur fonds propres et pour partie par le Conseil Régional, sont opérationnels.

2001    Début des travaux de restructuration générale du lycée et 1ère extension de l’atelier Sardélices avec l’installation d’une chambre froide de congélation.

2004    Construction nouvelle halle technologique est en fonctionnement depuis février, les salles de classe sont installées en mars, l’administration a emménagé dans ses nouveaux locaux fin août.

2006    Les travaux de restructuration lycée sont terminés.

2013 : Extension de la boutique Sardélices

2018 : Ouverture du baccalauréat général

Nos missions

L’établissement de formation des Sardières est un établissement public qui dépend du ministère de l’agriculture et de l’alimentation.

Dès l’origine, les établissements comme le nôtre ont eu pour missions des formations scolaires, par apprentissage et des formations continues pour adultes. Nous avons également d’autres missions : participation à des action d’expérimentation de développement, de coopération internationale. Ceci vise à faire de nos établissements des acteurs impliqués dans leur territoire et dans les milieux professionnels.

L’établissement propose des voies de formations diversifiées mais centrées sur les sciences et les métiers du vivant : formation générale (avec des enseignements de spécialités scientifiques), formations technologiques, formations professionnelles dans les secteurs, de l’agro-alimentaire, de l’agriculture ou des métiers du laboratoire.

L’affirmation de ce pôle de compétences autour des sciences et métiers du vivant a permis à l’établissement de disposer de moyens matériels de qualité : laboratoires, plateaux techniques,…

 

Notre taille modeste, notre mode de fonctionnement, notre attachement à la qualité de vie au sein de l’établissement et aux activités péri éducatives doivent permettre aux jeunes de trouver une ambiance et un cadre de travail facilitant leur réussite et leur épanouissement. L’accompagnement que nous cherchons à mettre en place se veut à la fois exigeant et bienveillant pour permettre la réussite de tous.